Rectorat de Grenoble, y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Information de dernière minute :

Alors que toutes les demandes à la rectrice restaient sans aucune réponse (pour certaines depuis des mois), tous les personnels du rectorat ont reçu dans la matinée du vendredi  19/10/2018 un courrier de la rectrice pour les informer qu’elle donne une réponse positive à la demande de retrait de certains points de la note de rentrée de la secrétaire générale. Cet accord porte notamment sur l’inscription des heures supplémentaires sur les fiches de poste et sur la volonté de limiter les possibilités de congés aux périodes de vacances scolaires. La rectrice annonce dans le même courrier aux personnels qu’elle veut nous recevoir. Alors que l’administration a choisi de paralyser toute forme de discussion avec FO ces derniers mois, grâce à une adhésion massive des collègues à nos positions, nos SG et DRH s’activent désormais pour répondre à nos demandes en attente. C’est une première victoire, il reste beaucoup à obtenir. Les représentants du SPASEEN ont rappelé dans le cadre d’une audience que nous n’accepterons aucune suppression de poste, aucune fermeture de service, quelles que soient les annonces ministérielles. Continuer la lecture de Rectorat de Grenoble, y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Le 9 octobre : tous mobilisés ! Tous en grève !

FO, CGT, Solidaires, FSU, UNEF, UNL et FIDL appellent à la grève et aux manifestations le 9 octobre 2018.

Dans la continuité des grèves et mobilisations des mois précédents, dans la continuité de ses résolutions et des mandats qui lui ont été confiés, le SPASEEN-FO appelle à la grève le 9 octobre 2018.

Parce que les annonces du premier ministre et du ministre de l’Action et des Comptes publics sur le devenir du service public, ses agents et ses missions, sont inacceptables.

Parce que l’annonce de 400 nouvelles suppressions de postes d’administratifs est inacceptable ! Continuer la lecture de Le 9 octobre : tous mobilisés ! Tous en grève !

Rentrée 2019 : Blanquer veut supprimer 400 postes d’administratifs !

Dans le cadre de la préparation du budget 2019, et dans le cadre de la baisse des dépenses de l’Etat, le ministre de l’Education nationale a annoncé le chiffre de 400 suppressions de postes d’administratifs en 2019.

A l’heure où les recteurs de région planchent sur la fusion des académies et la possibilité de fusions-mutualisations de services entre rectorats, le ministre donne un signal très négatif aux personnels.

Dans cette logique, les 18 suppressions de postes dans les académies de Caen et de Rouen en 2018, laboratoire d’essai d’un recteur régional, ont tracé un avenir bien inquiétant pour tous… Continuer la lecture de Rentrée 2019 : Blanquer veut supprimer 400 postes d’administratifs !

Une rentrée 2018 sous haute tension !

Montreuil, le 3 septembre 2018

Le gouvernement, tout à la continuation et à l’amplification des mesures d’austérité attaque tout azimut le moindre des acquis, le moindre des droits des salariés.

Il décline inlassablement ses plans. Rien n’est laissé de côté. Entre les différentes réformes annoncées et les décisions de l’été, ce sont tous les acquis qui sont mis en danger : danger sur la Sécurité sociale, danger sur les salaires, danger sur les retraites et le code des pensions civiles et militaires. Continuer la lecture de Une rentrée 2018 sous haute tension !

Madame la rectrice, le temps est venu de prendre au sérieux les revendications des personnels !

Le texte qui suit est un tract que nous avons diffusé aux collègues du rectorat le 19 juin 2018 :

Il y a deux ans, les personnels du rectorat de Grenoble se mobilisaient massivement pour obtenir des réponses de l’administration quant à la dégradation de leurs conditions de travail.

L’une des revendications portait sur l’ouverture de discussions sur les astreintes, les heures supplémentaires et les permanences effectuées dans les services. Cette demande avait été acceptée par la rectrice.

FO constate que cet engagement de l’administration n’est toujours pas respecté. Un groupe de travail a été réuni à deux reprises, en juin puis en octobre 2017. L’absence de préparation de ces réunions et la non-participation des représentants de l’administration présents lors des audiences avec la rectrice n’ont permis d’ouvrir aucune discussion sérieuse. Continuer la lecture de Madame la rectrice, le temps est venu de prendre au sérieux les revendications des personnels !

Communiqué de soutien aux personnels des CIO et DRONISEP

Le 5 juin, plus de 500 PsyEN-EDO, administratifs, professeurs, se sont réunis. Ils dénoncent le passage des DRONISEP et ses 300 fonctionnaires aux Régions comme le prévoit le projet de loi sur « la liberté de choisir son avenir professionnel » dont FO exige le retrait, ainsi que la fermeture des CIO, l’affectation des 3700 PsyEN-EDO en établissement et les mesures de cartes scolaires dont seront victimes les personnels administratifs.

Pour le SNFOLC (syndicat FO des lycées et collèges) et le SPASEEN-FO, les personnels ont raison : ils veulent conserver leur lieu de travail spécifique qui garantit aux PsyEN-EDO leur indépendance, leurs missions dans l’Education nationale. Continuer la lecture de Communiqué de soutien aux personnels des CIO et DRONISEP

Le conseil des ministres met fin aux fonctions de la rectrice de Grenoble

Les syndicats FO de l’Education nationale de l’académie de Grenoble ont pris connaissance de la décision du conseil des ministres de mettre fin aux fonctions de la rectrice de l’académie de Grenoble sans qu’un successeur soit nommé. Force Ouvrière ne commentera pas les raisons qui ont amené à cette décision, mais aucune ne doit servir d’alibi pour remettre en cause l’académie de Grenoble.

Pour FO, l’absence de nomination d’un nouveau recteur est de nature à inquiéter légitimement les personnels. Continuer la lecture de Le conseil des ministres met fin aux fonctions de la rectrice de Grenoble

Refonder le service public ou le détruire ?

Après les annonces du premier ministre et du ministre de l’Action et des Comptes publics, le SPASEEN-FO a pris connaissance du document d’orientation pour « refonder le contrat social avec les agents publics » proposant une méthode et un calendrier pour ouvrir une concertation sur une « transformation du service public », en lien avec les chantiers de simplification, transformation numérique, d’organisation territoriale et modernisation de la gestion budgétaire et comptable.

Tant les attendus que les objectifs fixés par le gouvernement s’opposent aux revendications que nous portons. Petit florilège : Continuer la lecture de Refonder le service public ou le détruire ?