NON À LA DESTRUCTION DE NOTRE SERVICE PUBLIC RÉPUBLICAIN !

Face à un gouvernement qui reste sourd aux revendications et qui poursuit la destruction du service public républicain, l’heure n’est plus aux simples communiqués. Pour le SPASEEN-FO, il est essentiel de rappeler fortement les revendications qui sont les nôtres :

  • Parce que le gouvernement a reconduit pour la 8 ème fois le gel du point d’indice
  • Parce que les centaines de suppressions de postes d’administratifs (400 à la rentrée 2019) et les restructurations permanentes sont son unique réponse
  • Parce que le gouvernement confirme sa volonté de détruire nos statuts et sa politique de démantèlement du service public, notamment à travers le programme Action Publique 2022
  • Parce que le projet de loi dit « de transformation de la Fonction publique » va supprimer les compétences des Commissions paritaires, favorisant une gestion opaque et privant les personnels de recours contre l’arbitraire
  • Parce que cette même loi va mettre en place une instance unique en lieu et place des comités techniques et des CHSCT, instance qui va affaiblir les actions dans les domaines essentiels de la sécurité et de la vie au travail
  • Parce que tout cela s’inscrit dans les politiques d’austérité menées depuis plusieurs années

Le SPASEEN-FO s’inscrit pleinement dans l’appel intersyndical CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FAFP, FO, FSU, Solidaires, et UNSA Fonction publique qui appelle à la grève et à l’action le 9 mai 2019.

Continuer la lecture de NON À LA DESTRUCTION DE NOTRE SERVICE PUBLIC RÉPUBLICAIN !

REVALORISATION DU RIFSEEP, UNE CLAQUE ! Des propositions inadmissibles du ministre !

  • Smicardisation du bas de la grille des catégories C et B
  • Gel du point d’indice pour une énième année pour tous les agents de la Fonction publique
  • Carrières en berne
  • Augmentation des cotisations retraite, CSG et hausse des prix.

Pouvoir d’achat plombé ! Salaires bloqués ! Nous méritons nos augmentations !

Continuer la lecture de REVALORISATION DU RIFSEEP, UNE CLAQUE ! Des propositions inadmissibles du ministre !

Régions académiques : le ministre poursuit et renforce la régionalisation

A peine nommé en 2017, le ministre de l’Education nationale avait indiqué lors d’une audience avec FO que la réforme territoriale ne pouvait rester au milieu du gué dans notre administration. En annonçant fin août 2017 qu’une expérimentation d’un unique recteur pour les académies de Rouen et de Caen allait être menée, Il venait de franchir le Rubicon.

FO avait encore une fois raison… et comme souvent, trop tôt ! Continuer la lecture de Régions académiques : le ministre poursuit et renforce la régionalisation

GIPA : quelques miettes en lieu et place de vraies augmentations de salaires !

La garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA) a été renouvelée pour l’année 2018. Pour rappel, elle est censée permettre le maintien du pouvoir d’achat face à l’inflation et résulte d’une comparaison établie entre le taux d’inflation et l’évolution du traitement indiciaire brut (TIB) de l’agent sur une période de référence de quatre ans (cette année du 31 décembre 2013 au 31 décembre 2017). Si le TIB effectivement perçu par l’agent au terme de la période a évolué moins vite que l’inflation, un montant indemnitaire brut équivalent à la perte de pouvoir d’achat constatée lui est versé. Continuer la lecture de GIPA : quelques miettes en lieu et place de vraies augmentations de salaires !

Fonction publique : le gouvernement confirme sa volonté d’en finir avec le statut !

Le 1er ministre vient de l’annoncer : le gouvernement mettra en œuvre 75% du rapport CAP 2022. C’est une attaque inégalée contre le statut général de la Fonction publique, les agents et les services publics.

  • Généralisation des CDD de 5 ans avec une rémunération au mérite ;
  • Un fond pour la reconversion des fonctionnaires pour permettre le reclassement des agents dont le poste serait supprimé ;
  • Un accroissement massif des primes au mérite par la mise en place d’un « bonus annuel » qui tiendrait compte d’objectifs individuels et collectifs.

Pour le SPASEEN-FO, le statut des fonctionnaires subit une offensive sans précédent. Continuer la lecture de Fonction publique : le gouvernement confirme sa volonté d’en finir avec le statut !

Le 9 octobre : tous mobilisés ! Tous en grève !

FO, CGT, Solidaires, FSU, UNEF, UNL et FIDL appellent à la grève et aux manifestations le 9 octobre 2018.

Dans la continuité des grèves et mobilisations des mois précédents, dans la continuité de ses résolutions et des mandats qui lui ont été confiés, le SPASEEN-FO appelle à la grève le 9 octobre 2018.

Parce que les annonces du premier ministre et du ministre de l’Action et des Comptes publics sur le devenir du service public, ses agents et ses missions, sont inacceptables.

Parce que l’annonce de 400 nouvelles suppressions de postes d’administratifs est inacceptable ! Continuer la lecture de Le 9 octobre : tous mobilisés ! Tous en grève !

Rentrée 2019 : Blanquer veut supprimer 400 postes d’administratifs !

Dans le cadre de la préparation du budget 2019, et dans le cadre de la baisse des dépenses de l’Etat, le ministre de l’Education nationale a annoncé le chiffre de 400 suppressions de postes d’administratifs en 2019.

A l’heure où les recteurs de région planchent sur la fusion des académies et la possibilité de fusions-mutualisations de services entre rectorats, le ministre donne un signal très négatif aux personnels.

Dans cette logique, les 18 suppressions de postes dans les académies de Caen et de Rouen en 2018, laboratoire d’essai d’un recteur régional, ont tracé un avenir bien inquiétant pour tous… Continuer la lecture de Rentrée 2019 : Blanquer veut supprimer 400 postes d’administratifs !

Fusion des académies : FO ne laissera pas faire !

Le rapport de la mission nationale chargée de faire des propositions d’organisation territoriale dans les services déconcentrés de notre ministère insistait sur la nécessité de fusionner les académies afin de les aligner sur les périmètres des 13 nouvelles régions.

Un rapport suivi à 100%

Les ministres de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur ont ainsi donné leurs arbitrages au coeur de l’été, par voie de presse : d’ici le 1er janvier 2020, il devra y avoir 13 académies en métropole, soit une par région.

Des régions académiques qui ne répondront à aucune règle nationale puisque chaque recteur de région pourra décider d’un modèle unique d’organisation au nom de « l’adaptation à chaque territoire ». Continuer la lecture de Fusion des académies : FO ne laissera pas faire !